www.protection-civile.ch, des outils à la disposition des OPC
Nouveau plan suisse de pandémie influenza

Nouveau plan suisse de pandémie influenza

Actualités suisses
Article lu 1112 fois
Mise à jour le 29 janvier 2019

La Suisse est l'un des premiers pays au monde à avoir révisé son plan pour lutter et réagir de façon adaptée ainsi que coordonnée en cas de pandémie "Influenza".

L'histoire indique que l'humanité est régulièrement confrontée dans un siècle à une pandémie plus ou moins mortel. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a donc décidé de remanier le plan suisse de lutte et de réaction contre une éventuelle pandémie d'influenza.

Ce remaniement, conjointement effectué avec la Commission fédérale pour la préparation et la gestion en cas de pandémie (CFP), les cantons et des experts, vise à permettre de réagir plus rapidement et de façon plus adaptée en cas de besoin. Le plan sert d'outil de planification aux autorités nationales et cantonales pour se préparer à cette éventualité.

Ce travail s'est avéré nécessaire suite à la dernière pandémie de grippe A (H1N1) survenue en 2009 dont certaines lacunes ont été constatées, particulièrement en matière de communication. Il s'est également avéré que le plan était trop restrictif dans les domaines de la logistique et du pilotage.

La nouvelle version a été simplifiée et optimisée. Le plan ne comporte plus que trois non plus six phases pandémiques. Cette nouvelle classification se détache du modèle prévu par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) mais permet de prendre des mesures de façon plus souple, en fonction de la situation dans le pays. Elle est composée de la phase No 1 "situation normale", la phase No 2 "phase pandémique" et la phase No 3 "post-pandémique".

De plus, la collaboration entre la Confédération et les cantons est maintenant réglée de manière plus claire. Des responsables, un groupe d'experts faisant partie de la CFP ainsi que d'autres spécialistes, en virologie, maladies infectieuses, pédiatrie ou épidémiologie, devront dorénavant évaluer les risques et conseiller le Conseil fédéral.

Une série de mesures concernant les soins médicaux et le stockage des produits thérapeutiques tels que les antibiotiques, antiviraux, masques de protection et vaccins a été rajoutée dans le nouveau plan.

Enfin, le plan règle les autres moyens d'intervention non médicaux tels que les comportements à observer l'isolement, la quarantaine, les fermetures d'écoles et l'interdiction de manifestations.

Par cette révision, la Suisse devient l'un des premiers pays dans le monde à avoir révisé son plan de pandémie. La mission revient dès à présent aux cantons de remanier et d'harmoniser leurs plans respectifs.

Copyright 2016 -2019 © Webmaster Michael Strobino