www.protection-civile.ch, des outils à la disposition des OPC
Réouverture des constructions PCi pour SDF

Réouverture des constructions PCi pour SDF

Actualites genevoises
Article lu 2381 fois
Mise à jour le 29 janvier 2019
Source: Office Protection Civile Genève

Depuis quelques années, le Service social a pour mission de mettre à l'abri les SDF durant la période froide de l'année. L'Organisation Régionale de Protection Civile collabore en fournissant deux constructions de protection civile sur le territoire de la ville.

Comme chaque année, l'approche de l'hiver fait craindre pour la santé et la sécurité des plus démunis en ville de Genève. Le Service social collabore avec l'Organisation régionale de protection civile (ORPC) de la ville de Genève afin d'ouvrir deux constructions de protection civile au centre-ville afin d'y héberger les personnes sans domicile fixe.

Le Service social va à nouveau se baser sur les deux constructions de protection civile basées sur la rive gauche, celle des Vollandes et celles de Richemont. Ces deux lieux d'hébergement ont ouvert le vendredi 15 novembre 2013 et resteront ouverts jusqu'au 31 mars 2014. Ils offriront une capacité d'hébergement de 200 places par nuit, capacité maximale étant fixée par la législation fédérale sur la base du nombre de sorties de secours disponible dans la construction. Néanmoins, selon de récents recensements, les milieux sociaux tirent déjà la sonnette d'alarme en indiquant avoir identifié plus de 200 personnes en situation précaire et nécessitant d'être hébergées durant cet hiver. L'an dernier, selon les chiffres fournis par le service social, plus de 1200 personnes avaient été hébergées.

Bien que le système soit rôdé depuis de nombreuses années, le Service social n'est pas resté sur les bases existantes mais a essayé de s'adapter aux contraintes et différentes situations géopolitiques dans le monde qui entoure la Suisse. Les responsables de la lutte contre la précarité en ville de Genève ont décidé, pour la saison 2013-2014, d'augmenter la durée maximale du séjour, soit de 21 à 30 jours. Suite à la crise économique rencontrée dans certains pays européens du sud, il a été constaté, lors de la précédente saison d'hébergements d'urgence 2012-2013, une forte augmentation de la fréquentation par des migrants ayant fui la crise dans leur pays. Cette adaptation, selon les experts de la précarité, laisseront à ce nouveau type de migrants le temps de trouver de quoi se loger ainsi qu'un éventuel emploi.

Un autre changement organisationnel a été décidé. Dès cette année, les familles avec des enfants mineurs, dont le nombre a aussi été constaté en augmentation, pourront rester dans la construction de Richemont durant la journée. Cette construction de protection civile disposera de 60 places pour les femmes et les enfants avec un parent, ainsi que 40 places pour les personnes en grande précarité et bénéficiant d'un suivi social. Dans les deux constructions, les personnes hébergées y recevront le soir un repas chaud et le matin un petit-déjeuner, pourront prendre une douche et bénéficieront d'une aide médicale si nécessaire. En tout temps, ils seront encadrés par des professionnels du social.

L'activation du plan de la mise à l'abri des personnes en situation précaires en ville de Genève ainsi que les nouvelles dispositions mises en vigueur cette année a nécessité l'engagement de personnes supplémentaires. Cela a aussi nécessité un renforcement du dispositif de sécurité. Aucun astreint de la protection civile ne participera à cette action. Seuls des professionnels de l'Unité protection civile (UPCi) du Service d'incendie et de secours (SIS) interviendront, le cas échéant, pour gérer les problèmes de maintenance technique dans les deux constructions.

Copyright 2016 -2021 © Webmaster Michael Strobino