Salut, c'est nous ... les cookies !

On vous embête et pourtant, selon la législation internationale, on est obligé d'attirer votre attention sur vos droits concernant l'utilisation de cookies dans ce site.

Ce site n'en utilise pas sauf celui fournit par Google Analytics. Il s'agit d'un cookie de performance afin d'analyser la consultation des pages. Seules des sessions PHP sont utilisées afin de vous offrir un confort optimal lors de votre visite.

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité afin d'avoir plus d'explications.

Le seul cookie utilisé sur ce site est un cookie de performance.

Logo de Google

Google Analytics

Est utilisé uniquement pour établir des statistiques sur la consultation des pages

Acceptes-tu son utilisation ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité afin d'avoir plus d'explications.

Toute l'actualité sur la protection civile
Toute l'actualité sur la protection civile

Actualité

Hausse éventuelle des soldes pour 2022 ?

Hausse éventuelle des soldes pour 2022 ?

Lu 3453 fois
Rubrique Actualités suisses
Publié le 17 novembre 2021
Source 20 minutes

Les montants des soldes versées aux militaires, aux civilistes ainsi qu’aux astreints de la protection civile n’ont pas été adaptés depuis plus de 30 ans. La Commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats propose une motion afin que ces dernières soient réévaluées. La décision finale sera prise par les sénateurs lors de la session d'hiver 2021.

Vous êtes astreints à la protection civile ou au service militaire et la solde reçue en fin de service est attendue avec un léger sourire. La raison ? Le montant dérisoire qui ne parvient plus à couvrir les autres cafés et limonages consommées dans la journée et à votre charge.

La Commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats a proposé une motion en 2019 demandant la réévaluation de cette solde, inchangée depuis plus de 30 ans. La solde d’un soldat se monte à CHF 5.00 par jour. Ce montant reflète plus actuellement à une simple reconnaissance de la présence durant le service qu’une véritable indemnisation.

La commission des Etats reste partagée envers cette éventuelle augmentation : 7 voix pour contre 6 contre. Si la majorité considère que cette somme reste une valeur symbolique, son augmentation marquerait une reconnaissance envers ceux qui servent leur patrie. Quant à la minorité, cette hausse n’est pas prioritaire. Elle entraînerait des conséquences financières considérables. La minorité estimerait plutôt sur l’amélioration des conditions-cadres des militaires, notamment en proposant une instruction plus moderne.

Quant au Conseil fédéral, il s’est toujours opposé à cette augmentation. Selon ce dernier, une telle mesure entraînerait une augmentation d’environ 15 millions de francs par an pour les personnes servant dans l’armée et d’environ 5 millions de francs pour celles servant dans la protection civile ainsi que dans le service civil. Cette augmentation se répercuterait sur les finances de la Confédération, des cantons et des établissements d’affectation.

L’augmentation des soldes dépendra donc de la décision des sénateurs. Ces derniers doivent se prononcer lors de la séance d’hiver. Une histoire à suivre…