Salut, c'est nous ... les cookies !

On vous embête et pourtant, selon la législation internationale, on est obligé d'attirer votre attention sur vos droits concernant l'utilisation de cookies dans ce site.

Ce site n'en utilise pas sauf celui fournit par Google Analytics. Il s'agit d'un cookie de performance afin d'analyser la consultation des pages. Seules des sessions PHP sont utilisées afin de vous offrir un confort optimal lors de votre visite.

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité afin d'avoir plus d'explications.

Le seul cookie utilisé sur ce site est un cookie de performance.

Logo de Google

Google Analytics

Est utilisé uniquement pour établir des statistiques sur la consultation des pages

Acceptes-tu son utilisation ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité afin d'avoir plus d'explications.

Toute l'actualité sur la protection civile
Toute l'actualité sur la protection civile

Actualité

Les femmes à la rescousse ?

Les femmes à la rescousse ?

Lu 2171 fois
Rubrique Actualités suisses
Publié le 21 septembre 2022

Fort de constater après l'entrée en vigueur de la nouvelle législation fédérale 2021 la baisse des effectifs au sein de l'armée et de la protection civile, le gouvernement réfléchit à la possibilité de fusionner le service civil et la protection civile ainsi qu'à l'obligation des femmes à participer à la journée d'information, voir à l'extension de l'obligation de servir tout simplement.

Avec l'entrée en vigueur au 1er janvier 2021 de la nouvelle législation fédérale en matière de la protection de la population et de la protection ((LPPCi – Loi fédérale sur la protection de la population et la protection civile – et OPCi – Ordonnance fédérale sur la protection de la population), la protection civile a vu ses effectifs diminués drastiquement au-dessous de la limite minimale fixé par le Conseil fédéral, soit moins de 72'000 astreints. L'armée a également attiré l'attention que, à partir de 2028, son effectif chuterait également en dessous de la limite. Un rapport avait alors été demandé par le Conseil des Etats en juin 2021 afin de faire le point de situation actuel et à venir.

Le rapport, réceptionné par le Conseil des Etats (CE) en ce mercredi 21 septembre 2022, confirme cette tendance et l'incite à réfléchir dès ce jour à des mesures correctives. Plusieurs partis ont d'ailleurs voulu aborder le sujet en ramenant sur le tapis des mesures déjà énoncées en été 2021 comme la fusion de la protection civile et du service civil ou l'obligation de servir ordonnée aux femmes. Cela permettrait de doubler les effectifs et de repasser au-dessus des limites minimales. Si ces deux points sont encore à l'ordre d'une simple étude de faisabilité, la ou les propositions devront être proposées au Conseil fédéral pour une prise de décision ferme d'ici la fin de l'année 2024.

Entretemps, il semblerait qu'une première mesure puisse être appliquée rapidement : l'obligation donnée aux femmes de participer aux journées d'information sur l'obligation de servir.

Crédit photo : VBS/DDPS - Auteur : Nicola Pitaro - Réf. 7446