Salut, c'est nous ... les cookies !

On vous embête et pourtant, selon la législation internationale, on est obligé d'attirer votre attention sur vos droits concernant l'utilisation de cookies dans ce site.

Ce site n'en utilise pas sauf celui fournit par Google Analytics. Il s'agit d'un cookie de performance afin d'analyser la consultation des pages. Seules des sessions PHP sont utilisées afin de vous offrir un confort optimal lors de votre visite.

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité afin d'avoir plus d'explications.

Le seul cookie utilisé sur ce site est un cookie de performance.

Logo de Google

Google Analytics

Est utilisé uniquement pour établir des statistiques sur la consultation des pages

Acceptes-tu son utilisation ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité afin d'avoir plus d'explications.

Toute l'actualité sur la protection civile
Toute l'actualité sur la protection civile

Actualité

OPAM, nouvelle révision concernant les gazoducs et oléoducs

OPAM, nouvelle révision concernant les gazoducs et oléoducs

Lu 4078 fois
Rubrique Lois & Ordonnances
Publié le 29 janvier 2019
Source Office fédéral de la protection de la population

Le Conseil fédéral a annoncé l'entrée en vigueur début avril de l'Ordonnance sur les accidents majeurs révisée et s'appliquant également désormais aux risques liés aux gazoducs et aux oléoducs.

Suite une motion (No 04.3664) déposée en 2004 par la Commission des affaires juridiques du Conseil des Etats demandant une meilleure coordination entre l'amènagement du territoire et la protection de l'environnement, l'Ordonnance sur les accidents majeurs (OPAM) a été révisée dans ce sens.

Le Conseil fédéral vient d'en approuver sa modification et a annoncé sa prochaine application au 1er avril 2013. Cette nouvelle révision de l'OPAM s'applique désormais également aux risques liés aux installations de gazoducs et oléoducs.

Le nouveau texte devrait permettre d'améliorer la coordination entre aménagement du territoire et prévention en matière d'accidents majeurs, ceci ayant pour objectif d'accroître la sécurité de la population. Il vise à protéger la population et l'environnement des graves dommages résultant d'accidents qui impliqueraient un danger chimique potentiel. L'inscription des installations de transport de conduites (gazoducs et oléoducs) dans l'ordonnance permettra de mettre en évidence les risques, de les classer par ordre d'importance et de les réduire par des mesures ciblées.

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) ainsi que l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) collaborera avec les industries du pétrole et du gaz naturel en examinant le réseau actuel de conduites (environ 2000 kilomètres de gazoducs et 200 kilomètres d'oléoducs) afin de déterminer les risques potentiels. L'objectif est de les réduire d'ici 2018 au plus tard.

Les gazoducs présentent un danger pour la population en raison du rayonnement thermique émis lorsque le gaz s'y échappe et que le feu prend. Ces risques sont considérables dans des zones à forte densité de population. Le réseau des gazoducs à haute pression, soit presque 15'000 kilomètres servant à alimenter les zones urbaines, n'entre pas dans le champ d'application de la nouvelle version de l'OPMA et n'est donc pas soumis à cette nouvelle surveillance.

Les oléoducs présentent des risques majeurs dans l'écoulement de combustibles et de carburants souvent source de pollution des eaux superficielles et souterraines.

Les autorités annoncent que des travaux de vérification ont déjà commencé, menés conjointement avec les industries concernées.